L’implantation du bâti s’inscrit dans la continuité de la structure urbaine du centre-ville, participe à une articulation claire de l’espace public ainsi qu’à une lisibilité affirmée du nouvel équipement.

Son emprise reprend et s’articule avec les masses bâties anciennes et contemporaines qui composent le secteur par un trait d’union architectural.

Son implantation construit le plan masse urbain de la Ville de Servon sur Vilaine comme un lieu ouvert, un lieu de passage, un lieu de rencontre.

Les vides qui résultent de ce parti affirmé d’implantation de l’espace Socio-culturel dessinent :

- Une place haute minérale au Nord qui dégage un large Parvis cadrée par la Bretonnière, le Presbytère et la Médiathèque propice à l’installation du marché ou autres évènements festifs.

- Un forum paysager s’ouvre au Sud du Presbytère. Il installe les diverses activités culturelles du site en un lieu central et protégé. Le jardin à l’Est, la terrasse à cultiver, le jardin des Lutins, l’espace gradins-spectacles, la terrasse-café… sont autant de lieux qui proposent et facilitent l’échange intergénérationnel.

Les deux places hautes et basses sont tenues par du bâti.Sur un terrain en déclivité de 3,5 mètres entre le Nord et Sud, la construction se pose sur ce relief pour en tirer partie et le mettre en scène.

Les cheminements habituels à travers le site sont conservés. L’emprunte du bâti reste cohérente avec les usages existants. Les Servonnais traversent les nouveaux aménagements urbains pour s’y arrêter et partager avec les autres comme un jalon dans le parcours.

Une étape où se traitent les affaires publiques sous forme de tribune libre et ouverte, où les habitants de Servon-sur-Vilaine deviennent les acteurs du lieu.

Une lanière végétale est marquée en limite Ouest de la parcelle pour s’articuler avec les jardins privatifs et se tenir à l’écart des habitations existantes et à venir. La salle de spectacle tourne le dos à l’Ouest pour isoler du bruit les riverains les plus proches.

Cette bande de 6 mètres végétalisée permet des ouvertures au soleil couchant pour les bureaux, l’atrium et la médiathèque.

Les gabarits construits de la médiathèque s’alignent à hauteur d’acrotère sur les maisons du centre-bourg côté parvis et à une hauteur de 4 à 6 m du terrain naturel en partie sud.

L’écriture architecturale du Presbytère est revisitée, elle dessine l’articulation des constructions neuves entre la place haute et le Forum bas.

Une émergence contemporaine sort de ses murs de pierres pour remplacer la toiture deux pans traditionnels et se distinguer comme un équipement nouveau.

La Maison de la Bretonnière est rénovée afin d’accueillir l’espace des Lutins. Une extension, « La Serre », vient doubler son gabarit au Sud pour y intégrer la grainothèque et créer un resserrement au bâti avec le Presbytère.

Ce jeu de suites spatiales préserve les petites échelles du vide et offre des visions pudiques de découvertes dans les parcours.

En plus d’être un 3ème LIEU, ce projet est une promenade Architecturale et Urbaine.


Maître d'Ouvrage : Mairie de Servon s/ Vilaine

Mission : Concours (non retenu)

Architectes : Atelier LOYER (mandataire) & BAAT Architecture (Associé)

BET: Atelier Ker Anna - BETOM - Icofluide - Collin économiste